Ouate le phoque (again)

Ben oui, c’est comme ça : à part n’importe quoi, je n’ai pas grand chose à dire (mais bon, c’est pas un scoop, ça fait un certain temps que ça dure, non ?). Donc voilà : des collages vivants saignants sur fond de moquette douloureuse pour les yeux, et la vie artisanale des hérissons en […]

Lire plus

237

Il est plus que temps de pointer enfin du doigt un scandale intergalactique dont personne ne parle jamais. J’ai eu hier l’immense bonheur tremblant de trouille de voir pour la première fois The Shining de Maître Kubrick sur grand écran (et donc de subir en gros gros plan environ 89052 assauts du fameux Œil Kubrick ©, […]

Lire plus

Chronique de la crétinerie ordinaire

Elle est comme les femmes : faut la taper, y’a que ça qu’elle comprend. Cette phrase a été prononcée hier, quelque part au beau milieu d’un moment d’une banalité totale. La scène s’est passée dans une petite ville comme notre pays en compte tant, dans un bar/brasserie on ne peut plus quelconque mais ayant l’avantage […]

Lire plus

La daube velue du dimanche

Gloire à Ugg au plus haut du laid ! Gloire à Ugg, marque pour qui la conception du beau a pour moi toujours été un mystère, qui réinvente la tong. La tong, dont tu as toujours cru que son intérêt principal était d’être une semelle d’été sous tes pieds et un point c’est tout. La […]

Lire plus

Pénurie

On vit des drames terribles des fois, des événements marquants qu’il faut partager afin de se vider l’esprit du désespoir qui nous étreint et nous malaxe la déprime : cette première semaine de tournée à été quasiment vierge d’horreurs moquettesques. J’en suis encore toute choquée. Mais ! Heureusement, heureusement, coup sur coup j’ai croisé un […]

Lire plus

Le fish & chips du dimanche

Pas de poisson sous la main (pas le temps de le faire cuire), juste une autre merveilleuse moquette sous les pieds. Et une drôle d’impression de fin de tournée en queue de fish & chips, puisqu’on se produit dans une heure et qu’on boucle la virée anglaise dans la foulée. Ça va manquer de troisième […]

Lire plus

Va, cours, vole

À peine eu le temps de réaliser qu’on était en Irlande, à peine eu le temps de savourer mon premier concert depuis si/trop longtemps, à peine eu le temps de glousser proprement devant les moquettes les plus douloureuses aux yeux que j’avais vues depuis longtemps, que nous voilà déjà sur les terres de la Reine […]

Lire plus

L’intérieur du décor

Pour commencer mon petit aperçu de l’île de Santo Antão, j’ai choisi le tout petit bout de la lorgnette, le kitsch le moche et le foireux (que je trouve personnellement plutôt poilant), à savoir la conception locale de la décoration. Un peu comme ce héros grec, là au-dessus, qui au lieu de chanter Carmen en […]

Lire plus