Ashes To Ashes

Je suis une mauvaise groupie de Bowie, vraiment. Je l’ai connu en désordre, il est apparu dans ma vie en vrac et je l’ai aimé avec inconstance, méconnaissance et fascination. C’est avec l’album Let’s Dance que je l’ai rencontré. On est en 1983, le tube passe en boucle à la radio, j’ai 11 ou 12 ans […]

Lire plus

Ni noir, ni blanc (bien au contraire)

Je souris tout grand alors que mon corps fait la gueule en dedans. Pendant que la chaudière intermitte avec brio (et froidure), mes plantes – que j’essaye de tuer avec soin depuis des années – se portent comme des charmes. Il fait un temps à ne pas noyer une grenouille dehors et ma vie sociale […]

Lire plus

Silver Cubes Awards 2014

Il est tard et j’avais vraiment la flemme de me coller à un petit résumé écrit de mon année de cinéma 2014, mais le Dr Orlof a gentiment demandé et je ne peux rien refuser à ce garçon, c’est comme ça un point c’est tout. L’an dernier j’ai donc été d’après ma pile de tickets […]

Lire plus

J’ai dans les bottes des montagnes de questions

(mais sans Vercors, murènes ni échos). N’empêche que me payerais bien une petite Space Oddity histoire de fuir loin loin loin mes gamberges familialo-professionnelles du moment, moi. Groumff de groumff.

Lire plus

Que ce soit S ou C…

Quand je suis arrivée en répétition avant 14h00, j’avoue que j’avais un peu peur de piquer du nez sur mon biniou (trois concerts d’affilée, c’est beaucoup pour un seul orchestre qui doit, sans avoir le temps de se retourner, émerger dès le lendemain pour passer à un autre programme). Et puis, tel Zorro, Chostakovitch, ou […]

Lire plus

#jeudiconfession

J’ai applaudi ma télé une fois dans ma vie, quelque part en 1992 ou 1993. Je pleurais comme un veau, je crois même que j’avais oublié où et qui j’étais. David Oistrakh jouait Brahms, tout simplement (ci-dessous un extrait du mouvement lent et le final, mais on le trouve au complet sur toiTube).

Lire plus

In bed with Alfred

À chacun ses trucs pour gérer une crise de ronchonnage de fin de journée débouchant inévitablement sur une ours-attitude et une envie de soirée mémère. Moi, en ces cas-là, c’est le cinéma hollywoodien en noir et blanc (le technicolor est toléré) qui me sert de doudou. Je sais que dit comme ça, ça fait vraiment […]

Lire plus

Comment zigouiller un tortionnaire

Tu t’appelles Floria Tosca. Tu trouves que Scarpia c’est pas un nom pour un méchant (mais plutôt pour une grande enseigne qui vendrait des chaussures italiennes fabriquées en Chine à pas cher), tu aimerais surtout que dans les geôles romaines du XIXème siècle on respecte la convention de Genève et qu’on ne torture pas les […]

Lire plus

Arrêtez, ou je fais un Sacre !

Quand j’étais très jeune (et encore plus belle), j’ai eu rêvé de tutus en tulle, de pointes roses et de passer le au ballet. J’ai donc effleuré la danse classique ; et on dira « effleuré » parce que j’ai vite choisi entre danser et chanter mes mercredis après-midi. C’est pendant cette courte période que j’ai rencontré […]

Lire plus