Brillant Soleil

Et voilà, ça devait arriver : à force d’avoir envie d’été, j’ai réussi à me recoller du Rameau dans la tête, chose qui ne serait jamais arrivée si je n’étais ni dijonnaise ni musicienne, et ayant donc participé toute jeunette à la célébration d’une « année Rameau » en 1984. On est donc bien loin du drame (ou […]

Lire la Suite

Il était une fois chez Wes

Voilà un bail que je suis accro à l’univers de Wes Anderson et je sens que ça n’est pas près de changer… [attention, légers spoilers inside] La vague intrigue policière ci-dessus n’est à mon avis destinée qu’à servir de prétexte à une fresque pseudo alpine rocambolesque et survoltée. Mais même si le réalisateur nous sert […]

Lire la Suite

Histoire d’Ours

J’ai toujours été une Pompon Girl. Je parle de François Pompon, pas de ma capacité à dessiner des lettres avec mon corps en hurlant des slogans déguisée en Barbie-jupette (quoique je suis certaine que ça aurait du succès, j’y songerai si le violon m’ennuie). Mais c’est pas ma faute, le monsieur a laissé à Dijon […]

Lire la Suite

Radio Gaga

C’était un weekend comme une bulle de plaisirs simples, tous gratuits et garantis 100% sans embrouilles (oui, j’ai de la chance : ma famille proche, celle qui compte pour de vrai, permet ce genre de choses). Et j’ai plongé la tête la première, sans envie ou besoin de m’échapper, mais pas seulement à cause de […]

Lire la Suite

Sept Secrets sans mensonges

Il y a environ un siècle, L’azimutée me taguait d’une demande de révélation. Sept secrets… tu veux dire sept choses que je n’ai pas encore déballées ici, où je raconte déjà ma vie en long en large et en travers ? Oye… Il m’aura fallu un bout pour réfléchir et farfouiller dans ma boîte valise, […]

Lire la Suite

Comment tu t’appelles ?

Le bourguignon qui rocke et rolle peut savoir faire preuve d’un splendide sens de l’auto-dérision. La preuve ? Moi si je fonde un jour un groupe de neo-kraut-shoegaze-punk-rock il s’appellera peut-être The Sparkling Codfish Knows how To Dance With An Octopus (et ne me le vole pas, j’ai déposé le nom au cas où). J’en […]

Lire la Suite

Fantaisie militaire

Quand mes parents ont emménagé dans leur nouvel appartement, restriction spatiale oblige, ils ont laissé la collection de Tintin, Astérix, Lucky Luke et autres Blake et Mortimer dans les cartons à la cave. C’est tout un pan de ma culture littéraire dessinée régressive qui s’est un peu effondré : au lieu d’empoigner machinalement et de […]

Lire la Suite

Songerie ferroviaire

Roule, roule, petit train, et laisse vagabonder ma tête qui a terminé son bouquin. Et à quoi songe la tête ? Principalement au fait qu’il y a encore peu elle aimait tout maîtriser et prévoir et qu’avec la vie elle a appris à abandonner un peu (mais pas assez) les rênes au hasard ; elle […]

Lire la Suite