Si j’avais au moins une daube du dimanche

(oui oui, je suis encore en virée vacances, mais tu vois, je pense très fort à toi quand même) Il est difficile de croire qu’on puisse à ce point-là avoir tout faux : des fringues d’enfant de chœur attardé au néant des paroles, en passant par les images ultra rebattues, les faux instruments peints en […]

Lire plus

Le Néo-Noé du presque dimanche

Si la bande-annonce ci-dessous ne t’a pas découragé depuis belle lurette, que tu ne craches pas sur un navet occasionnel et que mon commentaire qui dévoile trop le film ne te fait pas peur, tu peux continuer. Sinon, on se revoit un autre jour, c’est sans rancune : mon masochisme cinématographique n’engage que moi. Et […]

Lire plus

Les yeux brouillés du dimanche

Si on approchait un micro de mes pensées ce matin, il n’enregistrerait qu’un genre de « pchhhhhhhhh ». Ou plutôt de « krr..rrrsss…krrr…tchhh », un truc irrégulier et lointain sans aucune substance, comme l’effervescence d’un merveilleux cocktail d’épuiserie, de fierté, de vide, de vexation et de projets, le tout passé au mixeur du doute et assaisonné de saine hébétude […]

Lire plus

Ne vous méfiez pas toujours des imitations

Ce n’est pas un secret : je n’ai aucun respect pour ce que fait Lindsey Stirling. Et – Ô joie, Ô méchantise amie – apparemment je ne suis pas la seule à avoir repéré parmi ses lacunes une des plus évidentes. Ben oui, se dandiner ou jouer, il faut choisir… car comme aurait dit mon […]

Lire plus

My Tailor is not rich

Bon sang, et moi qui croyais le créneau de la violonasse geek occupé (et bien occupé, hélas) par une seule calamité (déjà évoquée plusieurs fois ici-même) ! Mais c’est qu’on secoue l’arbre et qu’il en tombe d’autres ! Alors celle-là joue un peu moins pire, certes, mais sa chaîne YouTube en atteste : les décors façon […]

Lire plus

La daube au nez rouge du dimanche

Ne cherche pas trop, c’est juste que le hasard a mis sous mes yeux un certain nombre de Rudolph sous mes yeux hier. Dont celui-ci qui a donc tout bon, puisqu’il ne ressemble ni à du Paul MacCartney, ni à un chant de Noël, ni à du reggae (en même temps, le reggae ne ressemble […]

Lire plus

S’en émouvoir ou en rire, il faut choisir

En ces temps de nez dans le guidon et débordement par les flots de notes, il est des instants bénis où les amis pensent à toi et te font parvenir par des voies électroniques des pensées sous formes de petites merveilles. Qui sont un peu comme des gâteaux de Noël anticipés que tu ne peux […]

Lire plus

La vulgarité du dimanche

Il y a quelques jours, Mdame Jo m’a envoyé ce machin en me disant : C’est pas tout à fait dans le ton de tes daubes, mais c’est exceptionnellement mauvais à tous les niveaux… Donc voilà, il s’agit d’une dinde écervelée qui fait des machins vulgaires pleins de doré et de paillettes en se croyant […]

Lire plus

L’autre œil du tigre (ceci est une daube du dimanche un mardi)

Pardon de bousculer avec aussi peu de scrupules les habitudes de mes trois lecteurs à coup de navets un jour de semaine, pardon. Mais il faut bien que je nourrisse cette page abandonnée à son triste sort pendant que je cueillais des Fraises des bois, jouais les tatas déménageuses, puis les dévoreuses de pâtisseries orientales avec Chouyo. […]

Lire plus