Chacun cherche son chien

Enfin pas moi : je suis allergique et j’ai peur de ces bestioles. Et le premier qui me dit « ah mais n’ayez pas peur, il est gentil » prend ma patte dans le groin. Mais revenons à nos bichons : comme à chaque fois qu’un long métrage de Wes Anderson – hiii ! – pointe sa […]

Lire la Suite

#radioblogueurs2017, épisode 1 : la guerre des moutons

Les ondes de La radio de l’été des blogueurs sont ouvertes depuis le solstice et sans le coup de pied de l’ânesse donné par Chouyo, j’aurais probablement flemmé cette année, j’avoue (oui, c’est mal, bats-moi). Ce premier billet participant étant une réponse de la bergère à la bergère, il est donc en toute logique complètement débile, […]

Lire la Suite

L’escargot dans la marge

Ah ben voilà, je le savais, que les limaces étaient dangereuses  – oui, un escargot n’est rien qu’une limace habillée – et que j’avais raison d’être phobique ! Blague à part, cette vidéo complètement enluminée est intéressante (et drôle)(mais en anglais) et me donnerait presque envie de revoir Le nom de la rose pour la […]

Lire la Suite

Serpentard

J’ai beau être une fieffée gourmande plutôt curieuse, il y a tout de même une bêbête que j’aurai du mal à me décider à croquer… surtout quand dans la cage d’en face, en devanture du restaurant qui la cuisine, gambadent de si mignonnes petites souris blanches (ouin !).  Ici Tapei, il est passé minuit et […]

Lire la Suite

Le poussin du dimanche

C’est le jour ou jamais pour exhiber ici ce merveilleux (si si) souvenir kitsch de saison ramené l’an dernier de Moscou. Puisque j’en suis presque à brûler des cierges, je fais quoi, je l’allume ? Quoi qu’il en soit, joyeuses Pâques à tous, mes lapins-poussins !

Lire la Suite

🐳 Cétacé d’avril 🐳

Je suis myope, donc les poissons c’est trop petit, et puis j’avais envie de gambader dans Prévert (jeu de mots). Un joli mois à tous, qu’avril vous sourie ! Les Frères Jacques – La pêche à la baleine

Lire la Suite

La minute cocotte

En ces temps un peu beaucoup déroutants où mon esprit peine à fonctionner normalement et à se concentrer (au pays de l’angoisse et des incertitudes sur la santé du précédemment cité élu du mon cœur, le neurone n’est pas roi), je n’arrive à occuper mes sens et mon corps qu’avec des conneries. L’attente permanente est […]

Lire la Suite