Arithmétic Park

Je suis en CE2 à l’école Victor Hugo, on est en 1978 ou 1979. J’ai pour maître d’école un monsieur d’un certain âge qui porte blouse grise et béret, dont j’ai plutôt bon souvenir. En même temps, aucune raison de lui en vouloir : je me sentais bien à l’école, j’adorais la bouffe de la […]

Lire plus

La fête à la grenouille animée

Le temps est à la pluie et aux rediffusions, et grâce à une amie – comme moi groupie des studios Ghibli au point d’avoir fait partie de cette expédition-là – je revois avec plaisir ces trois publicités irrésistibles inspirées par des dessins qu’on peut trouver dans un temple à Kyoto (tous les détails en anglais […]

Lire plus

Negative Space

C’est une période de l’année qui me parle de relations au père (oui, le 28 février, ça faisait 3 ans que le mien nous a quittés, c’est à la fois si proche et si loin…). Et aujourd’hui je croise cette vidéo sur mon chemin, qui parle de plein et de vide avec délicatesse, et m’a […]

Lire plus

Frère Jacques

Ceci n’est pas un gentil baratin titanesque sur le 3ème mouvement de la première symphonie de Mahler que nous grattons avec joie et ardeur cette semaine au bureau. J’ai déjà fait ça quand j’étais jeune, et comme c’était pas mal, on ne va pas y toucher. Non, on m’a appris ce matin le décès du […]

Lire plus

Ashes To Ashes

Je suis une mauvaise groupie de Bowie, vraiment. Je l’ai connu en désordre, il est apparu dans ma vie en vrac et je l’ai aimé avec inconstance, méconnaissance et fascination. C’est avec l’album Let’s Dance que je l’ai rencontré. On est en 1983, le tube passe en boucle à la radio, j’ai 11 ou 12 ans […]

Lire plus

Un été 1997

J’ai fait mes débuts au bureau pour le concert du 1er janvier 1998, fichtre bougre que ça nous rajeunit pas ! Avant ça, pendant la fin de mes études à Lyon et à Utrecht (en Batavia), j’ai eu l’immense chance d’apprendre le métier de musicienne d’orchestre dans des formations éphémères. Formations pour lesquelles on recrute […]

Lire plus

Vent d’antan

Quand j’étais gamine, on passait les vacances de la Toussaint à Reims chez les grands-parents. Je me rappelle le brouillard, le froid humide qui glace la truffe, les promenades en forêt quasi-quotidiennes baignées de l’odeur – que j’adore – des feuilles mortes qui pourrissent et d’une lumière du jour triste comme un vieux néon des […]

Lire plus

Poil au menton

Cette chose qui a bercé mon enfance me semble particulièrement appropriée en ce dimanche d’opéra… Les Quatre Barbus – Ouverture du Barbier de Séville

Lire plus