Adieu vautours, chèvres, chatons…

Voilà bien longtemps que ça ne m’était pas arrivé… ça me rappelle un peu ces retours de tournées d’orchestres de jeunes, où mes parents me récupéraient en larmes parce que « c’était supeeeer [morve au nez, bruit de mouchoir, yeux rouges], ouiiin ». Eh ben nous y revoilà : j’ai été gambader dans les Cyclades avec de parfaits inconnus en petit comité pendant presque deux semaines, la sauce a pris et depuis mon retour la semaine dernière je me sens un peu orpheline. Heureusement qu’en ce moment je suis bien entourée. Bon sang, on m’y reprendra à partir en colonies de vacances à mon âge… Bon, et sinon, c’était comment cette histoire ?
Et bien, en vrac : drapé, torride, très pope, très blanc, très bleu, très frais, très hips, très joyeux, très casse-genoux, très « with a view » et très méditatif.

Autant Athènes et Santorin m’ont rebutée par leur côté usine à touristes, autant Naxos et Amorgos m’ont totalement enjôlée de tous leurs cailloux, et donné envie de retourner traîner mes guêtres dans ce coin-là de la Méditerranée.

2 commentaires sur « Adieu vautours, chèvres, chatons… »

    1. Oh oui, quand tu transpires très fort pour arriver au monastère suspendu, qu’on t’oblige à te déguiser en amish avec tes chiffons sales pour y entrer et qu’une fois que tu as re-sué dedans on te sert du raki alors qu’il n’est même pas 10h du mat’, moi je dis que le pope dépote 😄

      J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.