Flashback

[17 mars 2018] Oui, je continue de picorer dans mes images et souvenirs de notre dernière tournée au Japon, je glisserai donc la date réelle si c’est opportun en début de post si jamais j’y reviens encore.

Nous sommes à Fukui, petite ville située près de la côte ouest du Japon où nous ne faisons que passer pour donner un seul concert. Les impressions sont étranges : il y fait un froid de chien et la ville est encore cernée de neige alors qu’à Tokyo la veille c’était le printemps. Tout y a été détruit pendant la dernière guerre, puis de nouveau trois ans plus tard lors d’un tremblement de terre, ce qui fait que mon seul aperçu de la ville sera peu séduisant : des grandes artères, d’autres grandes artères, etc etc. Mais la salle de concert y est belle !

Lors de notre départ le lendemain, on nous amène un peu en avance à la gare pour y acheter de quoi déjeuner dans le train pour Osaka, et là, bonne surprise : il y a un genre de marché. Alors, non, il n’est pas aussi grand et foisonnant de denrées que ces « food halls » incroyables comme ceux qu’on peut trouver au sous-sol des grands magasins, mais il est vraiment sympa et pittoresque : comme souvent, les stands y sont tenus majoritairement par des personnes assez âgées, et ça grouille, ça harangue, ça fait goûter. Chaque échoppe est spécialisée dans un type de nourriture : ici des onigiris, là du nori sous toutes ses formes (en feuilles, en copeaux, il est délicieux, d’ailleurs, mais c’est un peu bizarre à déguster à 10h du matin !), des gâteaux secs, des mochis, des bento de sushis. Je ressens de nouveau une certaine frustration à être incapable de déchiffrer ce qui est écrit sur les magnifiques emballages, j’ai envie de tout acheter tellement c’est beau. Des fois je me lance, hein, et je fais des flops, mais on s’en fout, il en restera toujours au final une boîte sublime qu’après je garderai des années dans un coin parce qu’elle est trop jolie pour finir à la poubelle.

En revanche, je laisse tomber l’idée de la spécialité locale pour le pique-nique, parce que ça me semble peu ergonomique…

IMG_0727.jpg

Et puis là, au détour d’une allée, descendant de ses socques en bois (geta), un petit papi tout droit sorti d’une version moderne de Princesse Mononoke.

IMG_0728.jpg

Je suis armée pour rêvasser en regardant défiler les paysages par la fenêtre du train, j’ai vraiment hâte de revenir dans ce pays plus tranquille, en vacances…

Le long des rives du lac Biwa

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.