« En cas d’absence, je ne suis pas là… » *

(« … si vous n’êtes pas là non plus, il n’y a personne », c’est signé Plonk & Replonk)

Cher Neil, pas la peine de te lamenter, rien n’y fera : moi je suis bien contente de foutre le camp, là-bas en haut et de tout couper. La perspective de passer une bonne semaine loin de tout ce/ceux que je connais me remplit d’allégresse et d’énergie joyeuse. Ciao mes petits huldufólk !

The Divine Comedy – How Can You Leave Me On My Own

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s