Soudain l’été dernier (et ceux d’avant)

Le calendrier peut être un animal fourbe : les dates qui ont du sens pour nos mémoires s’y entassent parfois toutes dans le même coin, générant des assauts de souvenirs plus ou moins mélancoliques et/ou faciles à gérer. Et depuis dimanche (et pour la semaine à venir), c’est un peu pour moi le festival des évènements, anniversaires et autres fêtes qui me renvoient à leurs équivalents fantômes du passé, ceux qui ont été et – pour diverses raisons – ne seront plus.

Ça fait un peu comme quand tu t’approches du bord de mer sur le sable mouillé : tout reste ferme sous ton poids jusqu’à ce moment vaseux où chaque pas en en avant fait remonter l’eau salée. Et si tu ne bouges pas et que tu attends les vagues de nostalgie, tu t’enfonces et te retrouves embourbé(e) jusqu’aux chevilles en moins de deux. Vite vite, ma cocotte, laisse couler ce qui doit sortir puis bouge les pieds, apprivoise les spectres, vis, regarde devant et sèche-moi donc ce sel…

IMG_8413

2 commentaires sur « Soudain l’été dernier (et ceux d’avant) »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s