Effeuillons la marguerite

Je l’aime : j’avais un grand besoin de repasser du temps avec ma môman, et c’était la première fois que c’était possible autrement qu’en coup de vent depuis… La semaine écoulée dans mes murs en sa compagnie m’a donc fait du bien, de la peine aussi, mais je pense que c’est normal. Laissons couler du temps, beaucoup.

Un peu : contrariée. Plusieurs projets que je pensais calés et établis s’avèrent plus compliqués à organiser que prévus. Il y a des grains de sable dans la machine. On va dire que c’est bien, que ça m’oblige à travailler sur ma souplesse. Ma quoi ?

Beaucoup : trop d’heures passées avec Marcel dans les bras cette semaine (3 fois Lucia et un mastodonte symphonique entrelardé là au milieu). En ce lundi de repos, j’ai la tête saturée de notes et la forme physique d’un escargot trop cuit. Le point positif c’est que mes muscles et mes tendons ne m’ont pas laissé tomber, merci les gars !

Passionnément : j’ai un peu tout donné au bureau cette semaine, je crois qu’il ne me reste plus trop de stock de passion pour le reste, repasse un autre jour, bisous.

À la folie : ces représentations de Lucia di Lammermoor auront décidément été un vrai bonheur. J’admire tout particulièrement ma collègue flûtiste pour son incroyable performance lorsqu’elle accompagne la soprano au moment où dans l’opéra elle perd la boule (la chanteuse, pas la copine). Les nanas, vous êtes incroyables !

Pas du tout : je n’ai pas été fichue d’avoir envie de pleurer en jouant la 3ème de Mahler samedi, et ce n’est pas vraiment normal, surtout en ce moment. Trop de stress, de fatigue, pas assez de préparation collective, manque d’adhésion à la vision musicale du chef invité ? Je m’étais pourtant préparé au pire avec joie (masochisme, mon amour) : stalagmorves tombant en cascade sur Marcel, mouchoirs à portée de main, tout ça, mais rien n’y a fait. Du coup je me suis blâmée en me disant que c’était de ma faute parce que j’avais fait de la merde, et ce concert ne pas pas laissé une belle impression du tout, c’est bien dommage. Pourtant, il y aurait eu de quoi…

C’était une tranche de vie en forme de fleur, vous pouvez reprendre une activité normale.

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s