Mirages

Abou Dabi, une ville immense habitée par des voitures (chères), désignée par des extraterrestres audacieux et fréquentée par des pétrodollars aux goûts peu sobres et « un brin » bling-bling. La preuve avec cette vue qu’on a devant le Emirates Palace, où se trouvait notre salle du concert d’hier.

Premier Contact 👽👾👾

A post shared by Ed (@nek0nezumi) on

J’ai un peu l’impression d’évoluer dans un décor de cinoche en carton-pâte – agréable à vivre, hein, notre hôtel c’est un genre de Club Med pour super-riches – doré et marbré en permanence, tout y sonne un peu faux et surréaliste… je me demande du coup ce qui nous attend à Al Ain tout à l’heure, je crains que mon idée très tintinesque de l’oasis soit un brin chamboulée !

La lumière de fin de journée vue de la terrasse de notre hôtel 

Un commentaire sur « Mirages »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s