Laisse aller, c’est La valse

La valse de Ravel, on a beau se douter que ça va mal finir vu qu’elle démarre comme Les dents de la mer, voilà une musique qu’elle est fourbe : tour à tour mondaine, sucrée, galante, éblouissante et cinématographique, elle se déploie au premier abord un peu comme un descriptif de peinture de salon à deux balles. Les danseurs chaloupent et y tournoient avec grâce, même que si comme moi en ce moment tu as le gyroscope interne hypersensible – ne m’oublie pas, ça fait trois bonnes semaines que ça dure – tu trouverais facilement que c’est un peu écoeurant (blurgh) tous ces chichis. Sauf que.

Imagine-toi plutôt un orchestre qui gratte et souffle presque pépère tranquille, la route est dégagée, un peu trop de bémols et de dièses à surveiller dans les rétros mais bon c’est Maurice qui conduit, alors on a l’habitude. On atteint la vitesse de croisière avec le moteur à trois temps, tout roule, Raoul. Et soudain paf, coup de volant, trois violonistes dans le fossé et deux clarinettes le nez dans l’airbag. Tout le monde récupère en souriant-soupirant, on reprend le volant plus méfiant qu’avant. L’incident se répète encore quelques fois, le stress monte. Puis panique, coup de frein, carambolage, glissandi furieux, miaulements dans les cordes, klaxons chez les cuivres et résignation générale : c’est le moment où les musiciens réalisent qu’à part se lancer dans une course effrénée et se jeter dans l’abîme là-bas en face il n’y a pas d’issue. Et que vu l’état du véhicule à la fin c’est sûr qu’on n’aura pas besoin de remplir un constat d’accident.

Bref, La valse de Ravel, pour moi, c’est tout simplement la plus fabuleuse et épique chronique d’un cataclysme annoncé que je connaisse (et oui, c’est parfois à toutes ces choses optimistes que je pense quand je joue, je n’ai pas encore décidé si c’est bien ou s’il faut qu’on me fouette pour rêvasserie…). La preuve en notes :

3 commentaires sur « Laisse aller, c’est La valse »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s