Volutes partent en buée

Nostalghypnotique et assez chouette : Michel Gondry a toujours deux ans d’âge mental poétique et dessine dans les fenêtres qui pleurent… Voici voilà donc une fausse nouveauté musicale des White Stripes (en quasi parfait accord avec mon ambiance du moment : trop de contemplation, de marinade de pensées et trop de cigarettes pour une seule femme, j’ai rarement été aussi heureuse de travailler histoire d’occuper mes mains et ma cervelle de moineau, pioupiou).

The White Stripes – City Lights

3 commentaires sur « Volutes partent en buée »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s