Le génie du samedi

Et pourtant, Votre Honneur, je le jure : je ne suis ni complètement violonomane – c’est le comble mais c’est la vérité – ni spécialement countryphile, ou aucune autre tare de ce genre (bon ok, c’est vrai, je tolère le blues et parfois le jazz à quatre cordes aussi).

Mais bon sang, en voyant l’agilité et le talent de Mickael Cleveland déferler sur son biniou malgré la non orthodoxie de sa posture, comment ne pas être baba ? (notez qu’en revanche je suis babaphile, vous pouvez envoyer vos dons en nature sans attendre)

C’est décidé : ce soir je me mate un western, histoire de voir si je peux améliorer ma technique uniquement par sympathie atmosphérique. Eh oui, on est la reine de la flemme ou on ne l’est pas…

2 commentaires sur « Le génie du samedi »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s