Le génie du samedi

Et pourtant, Votre Honneur, je le jure : je ne suis ni complètement violonomane – c’est le comble mais c’est la vérité – ni spécialement countryphile, ou aucune autre tare de ce genre (bon ok, c’est vrai, je tolère le blues et parfois le jazz à quatre cordes aussi). Mais bon sang, en voyant l’agilité […]

Lire plus