Comment te dire adieu ?

Si on m’avait dit un jour que je deviendrais nostalgique à l’idée d’achever une production d’opéra de Verdi… Franchement, « on » se serait fait rire au nez, en se prenant dans le museau que je ne vois pas un instant de quoi regretter ces mélodies gluantes composées pour des chanteurs de salle de bain (oui, on […]

Lire plus

Anémie féérique

Le diagnostic du jour est formel : il me faudrait ingurgiter des gélules de paillettes trempées dans un élixir pétillant, et mes dealers sont tous en rupture de stock. J’ai beau formuler ce matin des incantations pour transformer ma morne lucidité en volonté dévastatrice, le résultat est invariablement le même, un genre de gloubiboulga mou […]

Lire plus

Message (presque) sans paroles

Il est mille et une plus belles musiques du monde. Des myriades de notes vaines et donc indispensables sur lesquelles nous avons tous un jour de notre existence pleuré, dansé, ri aux éclats, aimé – voire plus si affinités – détesté, mangé, braillé sous la douche, rêvassé, dormi, bref : vécu. Du coup, choix peu […]

Lire plus

4 x 4

Ayest, c’est officiel : aujourd’hui je suis grande, j’ai toutes mes roues ! Avec (théoriquement) assez de kilomètres au compteur pour être tout terrain, et suffisamment de bosses dans la carrosserie pour ne plus craindre de m’abîmer en avançant sur des routes à viabilité incertaine. Bref, grâce à tous ces quatre, me voilà de plus en […]

Lire plus

Consignes de sécurité

En cas de dépressurisation de la préparation du concert, les masques à Maurice tomberont automatiquement à votre portée. Tirez la musique de Ravel vers vous pour libérer l’oxygène. Maintenez-la fermement sur votre enthousiasme, en plaçant la magie élastique derrière votre tête et respirez normalement. Si vous voyagez avec un boulet ou tout autre collègue ayant […]

Lire plus

Vent d’antan

Quand j’étais gamine, on passait les vacances de la Toussaint à Reims chez les grands-parents. Je me rappelle le brouillard, le froid humide qui glace la truffe, les promenades en forêt quasi-quotidiennes baignées de l’odeur – que j’adore – des feuilles mortes qui pourrissent et d’une lumière du jour triste comme un vieux néon des […]

Lire plus