N° 5

Il n’y a pas que certains parfums fameux qu’on évoque à coup de numéros, il y a aussi les symphonies. Et viens donc là, je vais te causer brièvement entre deux coins de répétition d’une de celles de Sergueï Sergueïevitch Prokofiev.

Pour amener mon mini-baratin, j’avais songé à plein de jeux de mots niais pour décrire les autres 5èmes connues – la N° 5 de Charnel pour celle de Mahler à cause de l’Adagietto orgasmique, la N° 5 de Flanelle pour celle de Tchaikovsky parce qu’elle est bourrée de sucre et qu’elle tient chaud l’hiver – mais je bloque pour les blagues sur celles de Beethoven et Chostakovitch. Donc si jamais tu t’ennuies, propose toujours. Moi je reviens à mon mouton un peu trop méconnu.

La 5ème Symphonie de Prokofiev (opus 100) que nous jouerons demain au Bureau sous la direction d’un jeune et chouette chef est une de ces œuvres un peu effrayantes à aborder pour les musiciens (la partition est délicate, le bémol accidentel et/ou involontaire y est fourbe et le tricot du violoneux intense). Mais qui, une fois les premières crispations passées, offre à leurs oreilles zébahies un peu tout ce qu’on attend d’une bonne symphonie : des mélodies à frissons, du jazz sans java, de la tripe soviétique déprimante à souhait, du gros bruit militaire, de la marche funèbre et des pirouettes rigolotes à n’en plus finir.

Jouer cette musique c’est aussi jouer avec la musique et tu sais quoi ? C’est le pied total.

Tu trouveras ci-dessous la bête dans son entier, mais si le temps te manque et que l’envie de swinguer en souriant te prend, avance le curseur au deuxième mouvement (12’40), ou à 33’48 pour le final. Sur ce, je retourne gratter dans la joie.

Prokofiev – 5ème symphonie en si bémol majeur

5 commentaires sur « N° 5 »

    1. Ah, on n’a pas les mêmes directions en tête du tout 😀 En fait pour Ludwig je cherche un truc en rapport avec la symbolique du destin (pompompompooom c’est le destin qui frappe à sa porte), et pour Dimitri un mot qui évoque la déprime ou le suicide tellement qu’elle est gaie.

      J’ai pas avancé du tout (mais mamelle ça me fait bien marrer)

      J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s