Le commencement de la sagesse

Quand subitement, là, sans crier gare ton corps te fait savoir qu’il refuse les excès. Quand un lendemain de fête – très chouette au demeurant – tu prends conscience que tu m’es mise en danger parce que tes limites ne sont plus les mêmes et que tu ne t’en étais pas rendue compte. Quand tu réalises que tu t’es fait carrément peur. Et quand tu te visualises rentrant péniblement chez toi en traversant la ville comme un robot suivie par une vieille bique coiffée d’une cornette qui te crie Shame ! Shame ! Shame ! à chaque pas…

C’est comment le Champomy ?

3 commentaires sur « Le commencement de la sagesse »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s