Magical Totoro Tour : Game Over

C’est sûr, cette tournée d’une rare densité musicale restera dans ma mémoire :

Pour la première fois j’aurais été malade et faible au point d’envisager un rapatriement anticipé. Pour la première fois le Japon que j’adore m’aura glissé entre les yeux (signe révélateur, mes rares photos sont floues ou insignifiantes au dernier degré). J’y aurais même égaré ma propre personne (je me suis regardée être quelqu’un que je n’aime pas, je me demande où vais-je où cours-je qui suis-je, j’ai envie de fumer, ayest je l’ai fait et maintenant j’ai envie de vomir c’est bien fait pour ma gueule, je crois que je suis en pleine crise de la quarantre-troisaine)(oui, pardon, mais faut que ça sorte, cette honte rentrée).

Au bout du compte, les plus beaux instants, d’une lumière éblouissante et fiévreuse, auront été sur scène : les échanges avec notre chef et le public furent magiques, ludiques et galvanisants, j’ai l’impression d’avoir vécu là-bas des concerts d’une qualité exceptionnelle. Ne crachons donc pas dans la soupe, tout plaisir est bon à prendre, et on sait à quel point celui de la musique bien faite m’est précieux !

Et puis il reste les jolies choses, la nature qui s’éveille, les gourmandises satisfaites, les quelques heures d’échappées titubantes mais belles, les 82561 merdouilles inutiles que j’ai ramenées. Et la semaine dernière à Tokyo le souvenir d’un des plus beaux petits-déjeuners avec yeux ébahis – bien que mal réveillés – du monde de la galaxie.

Japon, je n’ai pas dit mon dernier mot : toi et moi on se reverra. Mieux.

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s