La minute du mille-pattes

La méthode pour se sortir un coup de coeur shopping de la tête, celle qui consiste à commander des très jolies chaussures trop chères afin de les voir et les essayer, avec la sotte idée que je ne serais pas si bien que ça dedans et que « comme ça je les renvoie  et hop on n’en parle plus », ne fonctionne pas. Du tout. Sache-le. Comment ça j’aurais pu m’en douter ?

En revanche, si jamais un jour tu es à cours d’arguments de mauvaise foi pour justifier un achat, je vends les miens : ils sont imparables et pas chers, je les facture en bons d’achats chez Chie Mihara, si jamais.

Et en parlant de boîte à chaussures, je retourne me concentrer sur le très très charmant concert de ce soir pour en profiter au maximum, parce que demain dans l’abominable acoustique des neiges du Parvis de Tarbes, c’est pas gagné… hélas.

2 commentaires sur « La minute du mille-pattes »

  1. Ah oui, la salle à l’acoustique de cellule d’isolement. Des fois en plus c’est pas très bien chauffé. Comment ça je suis pas encourageante là? Tu te réchaufferas dans le bus. Non plus? OK je sors.

    J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s