Vivement la daube du dimanche !

Mes plus plates excuses à tous les dieux du western et de la musique : elle est de retour. Encore (je réalise que ça doit être la quinzième fois que je mentionne cette imposture ici). Mais je comprends maintenant bien mieux les difficultés qu’à Lindsey avec son biniou : ce n’était pas un violon. Ni […]

Lire plus