Ouate le phoque (again)

Ben oui, c’est comme ça : à part n’importe quoi, je n’ai pas grand chose à dire (mais bon, c’est pas un scoop, ça fait un certain temps que ça dure, non ?). Donc voilà : des collages vivants saignants sur fond de moquette douloureuse pour les yeux, et la vie artisanale des hérissons en […]

Lire plus