Si j’avais au moins une daube du dimanche

(oui oui, je suis encore en virée vacances, mais tu vois, je pense très fort à toi quand même)
Il est difficile de croire qu’on puisse à ce point-là avoir tout faux : des fringues d’enfant de chœur attardé au néant des paroles, en passant par les images ultra rebattues, les faux instruments peints en blanc, la plage à la noix, la tenue acrobatique de la contrebassiste de pacotille, le Maxime réussit avec cette vidéo une performance digne du pire des années 80. Chapeau ! Et pardon,aussi…

(sur une suggestion d’une rose et invisible licorne de mes amies)

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s