On efface tout on redémarre

On se lèche, on coiffe sa fourrure, on arrange le tout dans le sens du poil, on étire ses pattes et on lime ses griffes. On met sa pupille aux aguets, on dresse ses vibrisses  et là, mine de rien, l’air détaché, même si on ronronne, on est prêt à tout.

Voilà, c’est reparti pour un an, et je nous souhaite à tous – musiciens et public – des meow mois de bonheur partagé !

 

8 commentaires sur « On efface tout on redémarre »

    1. Tu n’avais qu’à être là pour notre dernière Berliozade, na. Et soit dit en passant, si je dois passer le restant de ma vie à jouer du Deffès, du Gounod et du Magnard, je préfère démissionner tout de suite 😀

      J'aime

  1. D’abord, madame, Magnard est mort pour la France (enfin presque). Chosta lui n’a même pas eu l’élégance prokofiévesque (?) de canner le même jour que Staline. Concernant Deffès, certes on pourra dire qu’avec le nom qu’il avait, il dissimulait un trouducq sous l’apparence d’un Prix de Rome. Et Gounod on peut pas dire que vous en jouiez trop…

    J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s