L’année qui s’achève, tu partiras (à cent mille lieues de moi)

(ce titre vous est offert par le Comité de la chanson de merde, dont la présidente d’horreur est Funambuline) Non, je ne suis pas (que) une grosse fainéante, et l’année qui se termine pour moi maintenant est celle du bureau. Cet été, la pause bienfaisante aura presque démarré sur une jolie plage basque (le Kursaal […]

Lire plus