Plein le dos

Il arrive qu’à force de tirer sur la corde on y fasse plein de nœuds, et que les boules de tension accumulées sur la face arrière soient la seule source d’énergie encore disponible du corps. Du coup, quand la mise à l’arrêt forcée intervient, feue-la-Tigresse se fait mollusque et ses périodes d’activité dépassent difficilement les dix minutes. Bon sang que ça fait du bien de rien foutre pendant quelques jours, je crois que je revis, je me sens presque belle et tellement libre ! C’est moche c’est moche.

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s