La daube au nez rouge du dimanche

Ne cherche pas trop, c’est juste que le hasard a mis sous mes yeux un certain nombre de Rudolph sous mes yeux hier. Dont celui-ci qui a donc tout bon, puisqu’il ne ressemble ni à du Paul MacCartney, ni à un chant de Noël, ni à du reggae (en même temps, le reggae ne ressemble à rien)(jugement de valeur), ni à du violon. Tu éteindras en sortant ? Moi je retourne à la lenteur épuisée imposée par l’hébétude de mes neurones face à une situation à laquelle ils n’étaient plus habitués… Je suis en vacances !

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s