La masique, c’est mugique

Ce soir, après le concert, je pourrai me faire des couettes et chanter « mais oui mais oui l’école est finie » jusqu’à la préparation du concert du Nouvel An. Et je ne le ferai gaiement que si et seulement si je mets dans cette dernière volée de triple croches pleine de bémols toutes mes tripes. Si si, c’est comme ça que ça marche : la musique, surtout si c’est une merveille comme Daphnis et Chloé de Ravel, te donnera toujours les plus belles sensations du monde de la galaxie si toi tu oublies la panne d’électricité dans le couloir, le collègue énervant, le mi dont tu ne sais toujours pas s’il est dièse et l’âge du capitaine tu sais lui sourire et lui faire cadeau de tes émotions en premier. Je sais, ça a l’air cul-cul dit comme ça mais ça marche à tous les coups, c’est imparable.

La preuve. De Noël.

2 commentaires sur « La masique, c’est mugique »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s