Gratter tue

Bonheur épuisé, bras ballants, regard fixe, neurone qui pend et bras décrochés : l’abus de concerts musclés est dangereux pour la santé. Et dire que j’ai besoin de ces 24 heures  sans Marcel serait un euphémisme…

Un commentaire sur « Gratter tue »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s