Le Bollywood du dimanche

En fait, ça pourrait plutôt être celui de dimanche prochain en avant-première, si, épuisée par l’enchaînement au bureau entre la Symphonia Eroica et Une vie domestique – euh zut pardon c’est le contraire – du même Richard-Strauss-plus-difficile-tu-meurs, je décide de replonger dans un vieux travers qui généralement n’a pas son pareil pour me refiler la patate, à savoir la thérapie par le Bollywood.

Celui-là m’a l’air complètement idiot, il fait visiblement très mal aux yeux, les trucages ont vraiment l’air pourri, il y a même déjà une faute d’orthographe dans les sous-titres, et Shah Ruck Khan y tient pour la 80ème fois le rôle d’un Rahul. Pendant 2h20 seulement au lieu des 3h40 de rigueur pour le cinéma du genre, si c’est pas de la daube irrésistible, ça ?

Viens, je t’emmène à bord du Chennai Express.

2 commentaires sur « Le Bollywood du dimanche »

    1. Pourquoi sens-je comme un sarcasme… 😀 (mais après, sache que j’ai une vraie histoire avec les Bollywoods, et que je ne plaisante pas tout à fait quand je dis que je pourrais bien aller à l’avant-première dimanche prochain, je t’en demande pardon d’avance ;-))

      J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.