Un conte d’Anderson

C’est léger et inutile comme un matin, ce machin (pas très légèrement) sponsorisé. C’est un peu Le vilain petit bolide sauce napolitaine, avec une bonne dose de clichés, Jason Schwarzman, du rouge, du jaune, un chat et une poule morte. Mais Wes oblige, j’ai souri en grand. Wes Anderson – Castello Cavalcanti

Lire plus