Lapin compris

Il est des jours où tu as encore envie de couleurs et de doigts de pieds à l’air, mais soyons réalistes, ça caille un peu le matin parce que septembre a son petit air de déjà frais. Alors tu empiles une robe longue d’été que tu aimes et dans laquelle tu te sens à l’aise confortable et planquée comme un chat domestique dans sa fourrure, un boléro et une veste en coton à deux balles. Tu ressembles à une grande émeraude perchée sur ses sandales compensées, mais bon… au moins, tu n’es pas triste comme une vitrine de rentrée, allez.

Mais surtout tu as quand même un peu l’impression d’être sortie en pyjama. En pyjama stylé mais en pyjama. Voire en sac de patates, au point que tu crains même que Cristina Cordula débarque pour te relooker.

Et soudain en l’espace de dix minutes, la rue entière te fait comprendre qu’en fait elle te voit plutôt graou comme ça.

Je ne sais pas, je ne sais plus, je suis lost in my conception de la fashion, là…

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s