Les liaisons presque dangereuses

J’ai rafraîchi ma coupe façon Jean Seberg, adouci mes jambes, lavé et repassé mes vêtements. Je n’ai pas encore choisi ma tenue, celle dans laquelle je sais que me sentirai suffisamment à l’aise pour prétendre que je me sais plutôt pas vilaine, mais ça ne saurait tarder. Je programmerai aussi mon réveil un peu plus […]

Lire plus