Le monde est stone

Rentrer au port (avec un t) et constater qu’on est indéniablement bronzée. Physiquement, pas tant que ça, mais au moins dans la tête : le soleil est sans aucun doute entré là, mais à vue de nez il n’y a frit ni mon neurone de la contemplation rêveuse, ni celui de l’enfance qui s’attarde, vu […]

Lire plus