L’ombre de mon hombre

C’est un été studieux à petites doses régulières et du coup totalement auto-satisfaisant : j’ai renoué avec mon mari instrument des contacts sensuels et émotionnels qui s’étaient un peu distendus cette année. Je ne regrette donc absolument pas d’avoir eu peur d’oublier Marcel dans tous les trains que j’aurais pris ce mois-ci. Ça mérite bien une vision de nous deux tendrement enlacés dans une lumière de fin d’après-midi, non ?

20130824-153839.jpg

Un commentaire sur « L’ombre de mon hombre »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.