La très grande bellezza

Toujours un peu noyée dans mon décalquage horaire néo-chinois, j’erre depuis une semaine dans mes matins comme un fantôme de limace. Or hier, dans un éclair de volonté, tonifiée par l’apparition du soleil, j’ai décidé, comme on décide de s’offrir des bons croissants à la boulangerie d’à côté un dimanche matin de printemps, d’aller déguster […]

Lire plus