Chinoiserie furtive #3

Allo la terre, ici Wuhan, répondez ?

Ou quand, implacable et d’une précision quasiment horlogère en tournée, ce que j’ai fini par baptiser « Le pic des 5 jours » te prend au milieu du Triangle des Bermudes, à savoir une bourgade de 9 millions d’habitants où l’internet déjà furtif se fait plus que capricieux (le Pic des 5 jours est un truc qui te transforme momentanément en hérisson qui mord).
Ou quand la lassitude de l’ailleurs en troupeau te fait un petit bleu au moral ; un petit bleu tout pâle composé de mille et uns détails idiots, et qui donc forcément finit toujours par faire mal, justement parce que ça n’en vaut pas la peine.
Où tu vois déjà l’éclaircie arriver au moment même où tu prends conscience d’avoir traversé une perturbation d’une banalité affligeante, mais qui te marque parce que tu es loin, sous un ciel d’une crasse quasiment palpable et que tu marches au milieu d’immeubles aussi ravagés que ses habitants te semblent pauvres.
Où l’humeur a un taux d’humidité de 80%, mais on dit qu’il fera beau demain (ou aujourd’hui, selon la longitude et l’âge du capitaine) pour le jour de repos.
Où tu es tellement fière d’avoir trouvé dans tes émotions du concert du jour un champ de fleurs de lotus pour t’égayer ce qui n’aurait pu être que du béton. Où tu réalises que tu dois aller te coucher avant de commencer à balancer de la métaphore lyrique à la con…

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s