Daft Punk Is Playing At My House #2

Pour l’instant je n’ai jeté qu’une oreille sur le dernier album des mecs casqués et au bout de 6 minutes environ je sombrais dans le sommeil. Donc non, je n’ai pas d’avis sur le dernier opus des Daft Punk, à part la certitude testée et approuvée que son début est un excellent somnifère. Quant au […]

Lire plus

La très grande bellezza

Toujours un peu noyée dans mon décalquage horaire néo-chinois, j’erre depuis une semaine dans mes matins comme un fantôme de limace. Or hier, dans un éclair de volonté, tonifiée par l’apparition du soleil, j’ai décidé, comme on décide de s’offrir des bons croissants à la boulangerie d’à côté un dimanche matin de printemps, d’aller déguster […]

Lire plus

La daube grillagée du dimanche

Encore un instrument victime d’une YouTubite aigüe (non, je n’ai pas dit de cochonnerie). Un instrument de prime abord pas très facile à bouger mais Camille et Kennerly trichent puisqu’elles ont opté pour la harpe blonde et bien roulée certes MAIS électrique. Racoleur ? Roh, comme tu y vas ! Tout ça parce qu’elles donnent […]

Lire plus

Météo-poésie

J’espère que juin rimera moins avec batracien que mai avec fête à la grenouille. Mais au cas où, pour s’habituer à l’idée tout en douceur mignonne… Partir

Lire plus

Chinoiserie #6 et fin du mode furtif *

Voilà, la virée chinoise est terminée et la boucle s’est bouclée hier soir après une petite journée de 20 ou 22 heures : l’avion que je partageais avec un tiers de mon bureau orchestre s’est posé dans mon Toulouse. Mon Toulouse qui ne contient pas 19 millions six cents habitants hors agglomération, qui sent mauvais […]

Lire plus

Chinoiserie furtive #5

Le bâtiment est grandiosement moderne, on sent bien que pour ce « Centre Multiculturel » de Tianjin où nous avons joué ce soir en sandwich entre environ 5 ou 6 heures de bouchons – l’horaire théorique d’un trajet dans Pékin et ses alentours semble devoir être souvent rallongé d’une heure – on a mis le paquet. Dans […]

Lire plus

Chinoiserie furtive #4

De l’intérêt de se perdre en taxi dans des ruelles étroites et de se retrouver coincée dans un bouchon… Les éplucheuses d’écrevisses, impressionniste anonyme du XXIème siècle, école de Wuhan.

Lire plus

Chinoiserie furtive #3

Allo la terre, ici Wuhan, répondez ? Ou quand, implacable et d’une précision quasiment horlogère en tournée, ce que j’ai fini par baptiser « Le pic des 5 jours » te prend au milieu du Triangle des Bermudes, à savoir une bourgade de 9 millions d’habitants où l’internet déjà furtif se fait plus que capricieux (le Pic […]

Lire plus