Rio Bravo Totoro Donizetti

Oui, j’ai bien conscience que cette association improbablissime ne saurait être que le résultat de longues errances de mon esprit. Du moins elles m’ont paru si longues que je pense avoir usé la batterie de mon iFaune à force d’avoir regardé l’heure pendant les répétitions des derniers jours (chose que je ne fais en général qu’à l’heure de l’hypoglycémie, et encore). Car cette semaine de travail aura été une de ces rares périodes qui, par opposition, me révèlent à quel point d’habitude je m’ennuie peu au travail. Voire pas du tout. Et cette fois, rien n’y fera : le chef est adorable, mes collègues vont bien aussi, et les chanteurs ont l’air vraiment chouettes – des vrais musiciens avec de très belles voix (je rappelle que je ne vois rien de la mise en scène et suis donc sans opinion sur la question).

En revanche j’ai un avis sur Don Pasquale de Donizetti, et c’est plutôt dommage pour lui : rares sont les pièces qui m’ont à ce point aussi peu émue depuis… ouh (j’en hulule). Pour moi, même du mauvais Rossini de quinzième zone c’est plus excitant que ce saucisson d’opéra-là. Je ne parle pas d’une vraie bonne opérette, qui m’amuserait aussi beaucoup plus. Mais bon, soyons optimistes : ce n’est pas parce que la musique ne me plait pas à moi, animal difficile, que cet opéra ne donnera un beau spectacle.

En attendant, mon esprit s’égare parfois un peu loin. C’est ainsi que dans une des nombreuses marches un peu pompières il a reconnu un de mes personnages chéris des Studios Ghibli.

Moins parachutée de nulle part, mon autre évasion musicale du jour concerne mon moment préféré (à cette heure) de l’œuvre, à savoir le solo de trompette du Prélude de l’acte II. Oui, j’aime un solo de trompette, tout arrive. Je te laisse comparer la musique de Gaetano (qui s’ouvrira dans une autre fenêtre) et celle de Dimitri Tiomkin pour Rio Bravo. Et penser que décidément ça pas pas très bien sous mon scalp des fois. Je sais.

Don Pasquale

2 commentaires sur « Rio Bravo Totoro Donizetti »

  1. C’est parce que tu vois pas l’affiche Ferrari et le scooter vert sur scène tels que je les vois en ce moment, alors que tu es en train de jouer la b-ré b-la b-ré b-la b-ré b. Car – horreur – je serais aussi à deux doigts de m’ennuyer gentiment sur mon iPhone. Heureusement le N.6 Scena e Terzetto arrive. Je sens que tu l’attendais avec impatience.

    J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s