Ni frite ni moule

On dirait presque que j’oublie cette page mais non : j’ai juste justifié mon salaire cette semaine. Et pour fêter ça je suis allée batifoler à Bruxelles (j’y reviendrai). Donc non, ni frite ni moule ni gaufre, non. Juste une splendide allégorie de la littérature cochonne. Un bisou sur le groin.

Lire plus