Home sweet home

Tout était merveilleux : la bronchite, les valises sous les yeux et sur les tapis à bagage, les trois bis à offrir à chaque concert à un public debout, découvrir fugitivement de nouvelles villes et vivre un vrai hiver tout blanc et sans couleurs de deux semaines. Je suis heureuse, vraiment. Mais il est si […]

Lire plus