Larguez les Damarts #2

Je le savais, en épousant Marcel, que c’était un grand angoissé : ce violon est un faux calme, et certains jours, j’ai beau le savoir, ça m’agace parce que je préfèrerais qu’il sorte un peu plus ce qu’il a sur le cœur mais passons… Passons parce que d’autres fois ses angoisses génèrent des situations risibles. […]

Lire plus