50 nuances de marteau

C’est chouette, je n’ai même plus besoin de m’occuper de la promo : Gaël s’en charge très bien à ma place, en y ajoutant une pointe de drame en plus (il est merveilleux). Oui, on est encore filmés en direct dans ton internet (j’en profite pour rappeler que sur medici.tv il suffit d’être inscrit pour que le spectacle arrive gratuitement dans ton salon).

Donc cette semaine, c’est gros morceau : le rôti pèse environ 90 minutes de musique, et c’est pour le musicien, comme pour toute bonne symphonie de Mahler qui se respecte, autant un casse-tête casse-doigts qu’un plaisir immense (oui, nous autres, nous sommes un peu masochistes mais c’est pas un scoop, va). Cette 6ème Symphonie est un merveilleux marathon, on se perd avec bonheur dans ses poésies et ses accents héroïques, on y fronce le sourcil la larme à l’œil avec délectation. Et puis comme Gustav est un peu fou sous son scalp, on y croise des vaches dans les alpages. Enfin, juste les cloches. J’espère bien que les caméras ne rateront pas cette étrangeté-là, mais l’autre petite dinguerie à laquelle je suis attachée, c’est le marteau. Je te présente notre ustensile.

Ne va pas croire que Gustav Mahler avait une carte de fidélité chez Leroy-Merlin, il est juste un peu zinzin et il aime voir les choses en grand. Alors il a fait venir Thor dans l’orchestre, c’est tout. Tu ne me crois toujours pas ? Florilège de quelques jolis coups glanés ça et là sur YouTube.

Celui-là, par exemple, il est raté parce que même si la taille ça compte pas, quand même faut pas pousser (ni mâcher du chewing gum en même temps)

Là, c’est mieux, l’effet 5.6° sur l’échelle de Richter est assez réussi.

J’avoue un faible pour le grand viking (en plus ça sonne bien)

L’énergie de la jeunesse au GMJO

Et enfin mon tout préféré, parce que d’abord c’est la symphonie en entier, qu’ensuite c’est mon Bernard Haitink d’amour. Et que le coup asséné à 1’07 est merveilleusement assuré par une crevette qui y met toutes ses forces. Je la sacre MC Hammer Of The Day. Bravo Chicago !

Et c’est pas tout ça mais répétition, donc.

8 thoughts on “50 nuances de marteau

  1. Hallucinant la flûte du mec à 0:00:23 elle ressemble exactement à l’antiquité pourrie de mon 1er prof. Je suppose que ce n’est qu’une apparence et j’espère qu’elle sent moins la Gitane maïs… d’y penser me fait remonter l’odeur dans le nez, c’est Proust à l’envers mais ça marche très bien!

    Sinon merci pour ces coups de marteau choisis. Ça me rappelait quelque chose que j’ai retrouvé:
    http://djac.baweur.over-blog.com/article-le-marteau-c-est-rigolo-80096860.html
    avec quelques vidéos en commun mais pas que! Très complémentaires vous êtes.

    J'aime

    1. Ah ben on voit Matthieu Dufour, que tu as peut être connu toulousain, surtout, tiens ! Pour le reste, je pense que je deviens gâteuse parce que j’avais effectivement lu ce post de Djac (vu que je l’ai même commenté) et que fichtre bougre, ça m’était affreusement sorti de la tête.Pourtant c’est inoubliable (j’ai un faible pour la guillotine :-))

      J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s