Jean Paul Sartre contre les abeilles

Maya est mauvaise joueuse : c’est pas parce que ses prévisions findumondesques sont erronées qu’il fallait qu’elle me fasse ce coup-là ! Les insectes sont des cons… même Paco (pacotille, me suggère le correcteur automatique) Rabanne n’avait pas été si rancunier quand Mir (la station, pas la lessive) ne s’était pas écrasée sur terre en 1999 !

Parce que je suis sûre que quelque part sous une pyramide pixelisée, Maya l’Abeille se venge en plantant des aiguilles dans mon système digestif. Je ne saurai jamais exactement qui que quoi quand, mais voilà : à coup de mains sales j’ai attrapé la nausée. Celle qui cloue au lit, refuse la verticale et fait regarder les toilettes en face. Plus un peu de fièvre (mais je ne sais pas pourquoi, je sens que c’est perceptible dans mon discours).

Quoiqu’il en soit, ce n’était pas l’idée que je me faisais de mon débarquement dijonnais. Et tu sais pas le plus agaçant ? Le wifi est trop mou ici pour que je me console à coup de vidéos de chaton sur internet, je vais donc mourir dans d’atroces souffrances (mais demain, je refuse de capituler en organisant un huis clos avec les mouches aujourd’hui).

Le Stanley Pickle ci-dessous m’avait l’air intéressant et joliment bizarre, tu veux bien me raconter comment c’est après les quatre premières minutes phoque de web à pédale ! ?

Merci d’avance, je retourne verdir telle la Princesse Fiona au fond de son lit.

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s