Nipponnade #7 : la daube à carreaux du dimanche

Et voilà, ça devait arriver, forcément : comment crois-tu qu’il est possible que je revienne du Japon sans en ramener un machin – virtuel, s’entend, pour le reste, j’en ai sorti plein plein plein de ma valise, c’est effarant – d’une débilité intersidérale ? J’ai croisé un peu partout dans Tokyo ces affiches de AKB48, […]

Lire plus