Menu de fête

Prenez une chauve-souris à pois nommée Anna. Faites la bouillir dans l’eau bleue du Danube jusqu’à ce qu’elle rosisse puis désossez-la. Dansez un peu avec sa carcasse. Assaisonnez au sud en patinant sur un cheval qui valse et régalez-vous : c’est prêt ! Pardon pour cette digression en forme de menu de sorcière, mais c’est […]

Lire plus

Surface malpolie

Matin, cernes, fripage, myopie de l’esprit, dimanche, sommeil, flemme, pas faire de phrases, moche… problème d’image ? Sans aucun doute, mais pas à ce point-là. Enfin, quoique, on ne se rend jamais vraiment compte… Réflexion, une pointe acérée d’acidité dans un petit régal d’histoire de miroir (mon beau miroir).

Lire plus

On fête comme on veut

Tôt ce matin, dès 11h30, quelqu’un sur le réseau social qui fait cuicui m’a interpelée pour me reprocher d’avoir utilisé en ce 25 décembre la formule consacrée pour la fête du jour, celle avec l’adjectif « joyeux » dedans. Et ben en vérité ça m’a un peu agacée. Certes, le cynisme, je ne crache pas dessus, à […]

Lire plus

Histoire d’Ours

J’ai toujours été une Pompon Girl. Je parle de François Pompon, pas de ma capacité à dessiner des lettres avec mon corps en hurlant des slogans déguisée en Barbie-jupette (quoique je suis certaine que ça aurait du succès, j’y songerai si le violon m’ennuie). Mais c’est pas ma faute, le monsieur a laissé à Dijon […]

Lire plus

Jean Paul Sartre contre les abeilles

Maya est mauvaise joueuse : c’est pas parce que ses prévisions findumondesques sont erronées qu’il fallait qu’elle me fasse ce coup-là ! Les insectes sont des cons… même Paco (pacotille, me suggère le correcteur automatique) Rabanne n’avait pas été si rancunier quand Mir (la station, pas la lessive) ne s’était pas écrasée sur terre en […]

Lire plus

Nipponnade #8 : le cliché

Dès notre premier survol de l’île d’Honshū, il avait commencé à me faire de l’œil, le coquin. J’étais collée à mon hublot, la mâchoire pendante devant sa silhouette si graphique et si parfaite. Puis je l’ai raté le jour de l’aller-retour en Shinkansen pour Nagoya parce que 1 j’écrasais lamentablement pour tenter de guérir mon […]

Lire plus

Nipponnade #7 : la daube à carreaux du dimanche

Et voilà, ça devait arriver, forcément : comment crois-tu qu’il est possible que je revienne du Japon sans en ramener un machin – virtuel, s’entend, pour le reste, j’en ai sorti plein plein plein de ma valise, c’est effarant – d’une débilité intersidérale ? J’ai croisé un peu partout dans Tokyo ces affiches de AKB48, […]

Lire plus

Nipponnade #6 : avec une once de frustration

(Petite déploration inside) Quand le train circule entre deux murs et que du trajet de ton saut de puce entre Tokyo et Niigata (côté ouest) tu ne vois qu’un morceau de rien. Quand une fois de plus tu passeras à Kyoto sans réussir à voir Kyoto. Quand tu n’as pas envie de rentrer demain parce […]

Lire plus

Nipponnade #5 : la bête curieuse

Je ne te parle pas des petits poissons qui se sont jetés sur mes petons ce matin quand je les ai plongés dans le bassin dédié à la fish therapy des bains de l’ōedo-onsen-monogatari (le truc qui chatouille le plus du monde de l’univers, il m’a fallu au moins deux minutes pour arrêter de rire […]

Lire plus