La violence des agneaux

Mon hilarité du soir sera un truc que je n’avais jamais vu, qui me fait bêler de joie et qui va se passer de plus amples commentaires parce que j’ai la flemme et un sac à finir pour aller jouer, l’espace fugitif d’un weekend, la déménageuse en famille (oui, on sous-estime souvent mes capacités d’athlète, moi la première. L’avantage étant donc que je ne peux avoir que de bonnes surprises à ce propos, enfin je crois).

Tout ça pour dire que j’aime mieux mes moutons. Saignants, à vue de nez, les ovins.

2 thoughts on “La violence des agneaux

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s