Tirons sur le pianiste

Enfin non, pas vraiment, tirons plutôt sur l’abominable Liapounov pour avoir commis une infecte orchestration de cette pièce pour singe acrobate qu’est Islamey de Balakirev. Le résultat ? Une tonalité imbitable avec plein de bémols qui collent aux doigts, un tempo quasiment ingérable (on me dit que du côté des bois c’est tout aussi sportif), et […]

Lire plus