Poulpe fiction

Allons allons, silence, et surtout un peu de sérieux ! Car voilà bien longtemps que je n’avais pas croisé une telle merveille toute de ouate-le-phoque vêtue, dont le message profond est en substance « Touchez pas à la mer, sinon ça va partir en ventouse » (et aussi qu’il faut pas mettre n’importe quoi sur ses sushis). Mais surtout dont le résultat tentaculaire m’a mise en joie tellement qu’il est grandiosement niais. Surtout, mon petit encornet, n’oublie pas cet adage la prochaine fois que tu vas à la pêche au supermarché :

To kill only what we eat, and eat all that we kill.

Oye, vu la taille des bestioles, on va avoir des problèmes de vaisselle… Monster Roll.

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.